Nicolas Santi - Kinésithérapeute du sport à Toulouse,
Sébastien Julia - Masseur-Kinésithérapeute diplômé d'Etat
Guillaume Coachs Sportifs - Préparateurs Physiques

Dry Needling / Puncture Sèche

Depuis quelques mois, une nouvelle technique fait officiellement son apparition chez les masseur-kinésithérapeutes français. Le « Dry needling » ou « Puncture sèche » vient s’ajouter aux compétences des praticiens qui ont décidé de s’y former.

  • Qu’est ce que c’est ?

  • Quelle est sa valeur ajoutée ?

  • Dans quel cas est elle indiquée ?

Qu’est ce que le « Dry needling » 

Bien que cette technique soit officiellement autorisée en France depuis peu, elle est pratiquée dans le monde depuis plus d’une dizaine d’années, notamment en Suisse, en Espagne, en Australie, ou encore aux Etats-Unis. 

Comme son nom l’indique, cette technique utilise une aiguille d’acupuncture stérile et à usage unique, pour aller directement dans le « Trigger point » d’un muscle. 

Un point trigger, ou « point gâchette » est une tension musculaire qui peut engendrer des douleurs qui sont ressenties à distance de l'endroit ou elles prennent naissance.

Ces points gâchettes sont présents dans tous les muscles de notre corps et créent des douleurs très invalidantes, pouvant ainsi provoquer une restriction d’amplitude de nos mouvements.

 

La valeur ajoutée du « Dry needling »

Dans la pratique, cette technique montre beaucoup d’avantages : 

-      Rapide et directe : l’aiguille permet d’aller directement à l’endroit douloureux, qu’il soit profond ou superficiel.

-      Le nombre de séances est bien souvent plus réduit en comparaison avec d’autres techniques de kinésithérapie (comme le massage, les étirements ou encore les levers de tensions)

-      Une séance de « Dry needling » demande un bilan préalable juste et précis afin de pouvoir piquer la zone du muscle responsable de la douleur, mais l’acte en lui même ne dure que quelques secondes, ce qui est plus confortable pour le patient. 

Dans quel cas consulter pour une séance de Dry needling? 

Le Dry needling est approprié à toute personne présentant des douleurs de type « contracture musculaire », des douleurs irradiantes provoquées par un point trigger actif ou encore des tendinopathies.

La seule vraie contre-indication à l’utilisation de cette méthode est la phobie des aiguilles en elle-même !

Ne pas confondre Dry needling et Acupuncture .

Attention à ne pas faire d’amalgame entre ces deux techniques qui n’ont en commun que l’aiguille. 

En effet, l’acupuncture n’a absolument rien à voir avec le Dry needling, pour la simple et bonne raison que l’acupuncture va utiliser les points énergétiques des méridiens, dont le choix se fera en fonction du bilan énergétique du patient.

Le « dry needling » quant à lui ne fait absolument pas appelle aux méridiens, mais agit sur une douleur donnée, déclenchée par un Trigger Point actif.